Charte du bureau ouvert

Charte du Bureau ouvert

Définition et caractéristiques

Le Bureau ouvert rassemble des contributeurs et des visiteurs à des projets de cyberdémocratie et de réforme de l’Assemblée nationale, y compris de son fonctionnement interne.
Il a été fondé par la députée Paula Forteza en septembre 2017, il est ouvert à toute personne intéressée et se réunit régulièrement à l’Assemblée nationale.
Les contributions au Bureau ouvert sont sous licence libre.

Objectif

Favoriser la démocratie, via le numérique. En particulier, outiller les citoyens et les législateurs pour débattre et co-construire des mesures politiques.

Projets

  1. Amenda : un logiciel de suivi de versions de la loi ainsi que de ses modifications proposées, permettant aux député.e.s de visualiser et d’amender les textes sur lesquels ils ou elles travaillent.

  2. Réflexions et consultations sur les réformes de l’Assemblée nationale et de la Constitution.

  3. Poser une question en direct lors des auditions parlementaires, retransmises en visioconférence.

  4. Consultation des citoyens : extension d’Amenda à l’initiative législative citoyenne (consultative) ainsi qu’au débat public. Retruco est un des projets en ce sens

  5. Identification sécurisée : réflexion sur la technologie d’authentification à adopter pour le Bureau ouvert, et éventuellement développement d’outils.

Méthodologie

Les projets du Bureau ouvert sont développés démocratiquement, en particulier concernant le choix des fonctionnalités.
Le Bureau ouvert cherche à connaître la valeur les contributions. Une idée émise est que chaque contribution soit répertoriée

Outils de communication

  • Groupe Telegram (auquel sont invités les participants)
  • Forum : organisation et réflexion
  • Comptes-rendus

Modification de la charte

Toute personne peut proposer de modifier la charte dans les commentaires.