Tour d'horizon des initiatives d'éducation au budget

Quelques exemples

  • Hong Kong : Pour le budget 2010-2011, le gouvernement a produit une bande dessinée qui raconte l’histoire de jeunes qui identifient les problèmes qui doivent être abordés, et comment ils apprennent et tentent d’influencer le budget en vue de résoudre les problèmes. La bande dessinée peut être téléchargée au format imprimé ou lue en ligne.

Lien vers la BD ici

  • Rwanda

Un document de 14 pages extrêmement clair avec des questions précises, des réponses concises et des illustrations de situation.

|

  • Kenya : En juin 2011, le Kenya a publié son premier Budget des citoyens. Le rapport de 6 pages accompagné de tableaux, de graphiques et de rapports courts est rédigé dans un langage non technique. Il répond aux préoccupations les plus fréquentes sur l’insécurité alimentaire, l’emploi des jeunes, la cherté des denrées alimentaires et les obstacles à la croissance.

Lien vers le document

  • Mexique : Intitulé Presupuesto Ciudadano, le document produit présente deux façons d’illustrer le Budget citoyen. Il commence par quelques pages de BD qui énoncent les informations budgétaires de base. Les autres pages sont moins colorées, mais comprennent plus de renseignements sur le cadre juridique, le cycle budgétaire et son calendrier, les grands domaines de dépenses publiques, et les autorités chargées de la surveillance du budget. Il est disponible en version papier et sur Internet.

Lien vers le document (Mexique)

La production d’un Budget des citoyens implique généralement cinq étapes :

1. L’élaboration d’une stratégie pour la production d’un budget citoyen.
L’autorité en charge du prohet lance le processus en réfléchissant et en définissant les buts et objectifs, ainsi qu’un plan de production du Budget des citoyens ;

2. La tenue d’une consultation avec les utilisateurs potentiels. Le budget citoyen ne sera utilisé que s’il traite des intérêts des citoyens et répond à leurs besoins. La consultation avec les utilisateurs potentiels est essentielle pour identifier ces intérêts et ces besoins ;

3. La production d’un budget citoyen. Le gouvernement devra traiter les informations qu’il aura reçues pendant la consultation, puis concevoir, écrire et publier son budget citoyen en conséquence ;

4. La diffusion du budget citoyen. Il est inutile de produire un budget des citoyens s’il n’est pas largement lu, compris et utilisé ;

5. L’évaluation du processus et la planification du Budget des citoyens de l’année suivante. La production d’un Budget des citoyens est un événement annuel régulier et doit reposer, d’année en année, sur les enseignements tirés des expériences de l’année précédente.

Source : Le Pouvoir de simplifier les choses, un guide du gouvernement pour l’élaboration des Budgets des citoyens par IBP (en Français)

Étude de cas : le Mali

En mai 2010, le directeur général du Budget du ministère des Finances malien a expliqué que le budget et ses documents connexes pesaient 16 kg, et que la société civile avait du mal à comprendre un document d’une telle longueur. Il a exprimé son soutien à plus grande transparence budgétaire, et donc à l’intérêt de produire des brochures sur le budget qui seraient traduites dans les 10 langues nationales.

Il s’est trouvé confronté au problème du manque de capacités et de ressources au sein du ministère pour synthétiser les 16 kg d’informations dans des brochures de taille réduites. En septembre de cette année-là, le ministère des Finances et l’International Budget Partnership on conclu de travailler ensemble avec les organisations de la société civile dans le pays (le Groupe de suivi budgétaire et CAAD-Mali) pour élaborer un Budget des citoyens.

Au cours du même mois, le personnel du ministère des Finances et les représentants des groupes de la société civile ont discuté les grandes lignes d’un Budget citoyen préparé par le ministère. Les représentants de la société civile ont émis un certain nombre de suggestions, qui comprenaient les points de vue budgétaires des groupes concernés qui avaient travaillé à différents niveaux de gouvernement (national, régional, local et communal).

En février 2011, le ministère a présenté l’avant-projet de deux versions d’un Budget citoyen à un groupe plus important de représentants de la société civile, ainsi qu’à des représentants de la Commission des finances publiques de l’Assemblée nationale.

Une version du Budget citoyen est un document de 13 pages, le second est une brochure de deux pages.

La version longue contient neuf tableaux et cinq graphiques, ainsi que d’autres informations essentielles pour comprendre le budget 2011, notamment la classification économique et sectorielle des dépenses, et des données sur le développement des infrastructures, le secteur productif, les travaux publics et les secteurs sociaux. Cette version décrit également les éléments clés de la politique budgétaire et explique le financement du déficit.

Quelques mois plus tard, le ministère a organisé un autre atelier avec les représentants d’organisations sociales, ainsi que les groupes budgétaires de la société qui étaient impliqués à l’origine dans le projet. La réunion avait pour objectif d’évaluer les deux versions du Budget des citoyens.

Ce même processus de consultation étape par étape a été suivi pour l’exercice fiscal 2012, avec en outre la traduction en 10 langues nationales de la brochure de deux pages du Budget des citoyens.

Tour d’horizon international de plateformes numériques de budgets citoyens développés entre autorités et société civile

Projets d’éducation au budget par des organisations de société civile

Portails officiels utilisant des données ouvertes pour publier leurs données de finances publiques

En France

Le travail de Regards Citoyens sur les dépenses des collectivités :
http://www.nosfinanceslocales.fr/#/

Explorateur Budgétaire, France Département de la Gironde

Progrès et limites des efforts de publication des données de finances publiques et d’éducation citoyenne au budget

  • Sensibilisation des autorités centrales et locales, à l’importance de la redevabilité et de la transparence grâce à l’exposition des données sur les finances publiques

  • Sensibilisation accrue de la société civile aux possibilités de demander et de recueillir des informations et des données pour suivre l’élaboration du budget et sur les dépenses de l’État (et des collectivités.)

  • Une littératie émergente sur le travail avec les données sur les finances publiques, les outils numériques, les méthodes et les standards en cours d’élaboration

  • Problème : l’interopérabilité et la jonction des différentes sources de données sur les finances publiques requièrent de disposer un identifiant unique par administration. Juste le Canada le fait.

  • Problème: Une approche élitiste dans la plupart des cas. Une majorité de personnes ayant des capacités suffisantes d’accès à l’information et de technologie s’impliquent. Cela est encore plus important dans le cas des données budgétaires, car les finances publiques nécessitent des connaissances spécialisées supplémentaires pour comprendre, utiliser et analyser les données.

  • Difficulté : les chiffres et les montants des budgets des États sont difficiles à appréhender, des millions et des milliards sans contexte ou comparaison sont difficiles à comprendre par le grand public. Expliquer les raisons de l’augmentation ou de la diminution de certaines lignes budgétaires est important.

  • La plupart des données budgétaires disponibles sont trop fortement agrégées

  • Open Data : Les données sur les dépenses publiques ne sont pas facilement disponibles en données ouvertes, et constituent généralement le dernier type de données que les autorités sont prêtes à publier par rapport aux données budgétaires. Seulement 3% des gouvernements publient des données de dépenses entièrement ouvertes selon la dernière édition du Baromètre des données ouvertes. (Presque aucun progrès n’a été réalisé au cours des quatre dernières années.)

Les outils disponibles

Ce site propose une série de tutoriels pour les journalistes travaillant avec des données budgétaires et de dépenses et pour trouver différents angles. Cela leur permet de comprendre les données et de les utiliser pour d’éventuel articles.

http://www.cookingbudgets.com/

  • Jeu serious game : le bon, la brute et le truand (en Français ) Corruption et collectivités locales

Vous êtes la directrice de cabinet du maire d’une grande ville. Equilibrez éthique, politique et corruption pour conserver votre job. Tous les exemples du jeu sont tirés de faits réels.

https://jplusplus.github.io/the-accountant/fr.html#/